Marine Le Pen frappe un grand coup à Mayotte !

C’est une Marine Le Pen métamorphosée que l’on retrouve à Mayotte. Elle a substitué ses vêtements, contre un beau collier de fleurs, une couronne de fleurs et la tenue traditionnelle Mahoraise. C’est un accueil chaleureux à travers chants et danses, que lui ont réservé les habitants de l’île.

C’est une Marine Le Pen métamorphosée que l’on retrouve à Mayotte. Elle a substitué ses vêtements, contre un beau collier de fleurs, une couronne de fleurs et la tenue traditionnelle Mahoraise. C’est un accueil chaleureux à travers chants et danses, que lui ont réservé les habitants de l’île. En effet, ils lui ont permis de rassembler au second tour de l’élection présidentielle de 2017, 40% des voix, donc c’est tout naturel qu’elle veuille y revenir pour qu’à nouveau le charme puisse opérer. De nombreuses questions seront abordées au cours de son séjour qui prendra fin le 19 décembre.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marine Le Pen (@marine_lepen)

La promesse d’une lutte sans merci contre l’insécurité

Le son des tambours ne l’a pas empêché d’oublier ce message qui lui tient tant à cœur et qui l’a amené à effectuer le déplacement. Selon son message, les Mahorais peuvent compter sur elle pour combattre efficacement l’immigration qui ne cesse de prendre de l’ampleur et dont la liste des conséquences est interminable. Elle pense indubitablement à l’insécurité qui va galopante et qu’elle décrit à travers un cortège de mots qui lui sont bien propres, elle met en avant « Un constat terrifiant de ce que (les Mahorais) vivent au quotidien. Une immigration massive et toutes les conséquences : une explosion de l’insécurité (avec) des vols avec violence, des coups et blessures, qui aujourd’hui atteint même les enfants dans leur capacité à étudier ».

Elle touche là un point sensible et se targue d’être « la seule à parler très souvent de Mayotte ». La candidate de l’extrême droite semble bien connaitre le terrain et sais très bien choisir ses mots, car selon une étude réalisée par l’Insee, si l’on prend en considération des chiffres dévoilés en 2018 et 2019, « le sentiment d’insécurité est très fort à Mayotte : près de la moitié des personnes se sentent en insécurité souvent ou de temps en temps, à leur domicile ou leur quartier, soit cinq à six fois plus que les habitants de l’hexagone ».

C’est donc en connaissance de cause que la triple candidate met l’accent sur le volet sécuritaire, et, vu à quel point les Mahorais ont soif de se sentir en sécurité, elle s’en sert. Elle a pu aussi s’entretenir avec plusieurs familles ayant perdu des membres du fait de l’insécurité générée par la migration. Elle a promis des actions concrètes comme doubler le nombre de magistrats et promet de rétablir l’autorité.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marine Le Pen (@marine_lepen)

Covid- 19 une fois de plus encore à l’honneur

Cette pandémie n’épargne personne et n’a pas de frontière. Elle poursuit sa progression et ne manque de bouleverser la vie des Mahorais. En effet le taux de contamination y est fortement élevé, surtout avec la découverte du nouveau variant. La Directrice de l’ARS locale, Dominique Voynet, a expliqué que « On a vu vraiment la circulation du virus s’accélérer à partir du début du mois de janvier ».

La capacité d’accueil à l’hôpital des patients atteints de Covid – 19 est limitée, et l’hôpital se sent pratiquement obligé de renvoyer plus tôt les patients chez eux, ce qui favorise une aggravation de l’état des patients. La candidate en réponse à toutes ces problématiques mahoraises promet « un grand ministère d’Etat ».

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » politique » Marine Le Pen frappe un grand coup à Mayotte !