Présidentielle de 2022 : il faut compter avec Valérie Pécresse ! 

Quelques jours après sa désignation en tant que la candidate des républicains et de la droite à la présidentielle de 2022, la présidente de la région de l’Île-de-France connait une progression considérable dans les enquêtes d’opinion.

Quelques jours après sa désignation en tant que la candidate des républicains et de la droite à la présidentielle de 2022, la présidente de la région de l’Île-de-France connait une progression considérable dans les enquêtes d’opinion. Dans ce nouveau sondage réalisé par Ifop-Fudicial pour Le Figaro et LCI, Valérie Pécresse enregistre une montée de sept points et est donnée pour la première fois au second tour de la présidentielle depuis la déclaration de sa candidature en septembre dernier, avec 17 % des voix sondées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

« La désignation de Valérie Pécresse a libéré le peuple de droite »

D’après ce nouveau sondage, la candidate soutenue par les républicains fait jeu égal avec Marine Le Pen, la rivale historique d’Emmanuel Macron. De même, elle obtiendrait 48 % des suffrages au second tour face à Emmanuel Macron (52%). Jusqu’à présent, le chef de l’Etat demeure le seul à ne pas encore se déclarer candidat pour 2022. Mais maintenant que tous ses principaux concurrents sont connus, Valérie Pécresse est la première à s’approcher aussi près du président de la République dans le duel final de l’élection présidentielle.

« La désignation de Valérie Pécresse a libéré le peuple de droite, analyse Frédéric Dabi, directeur général de l’IFOP. Il y avait une interrogation sur l’impact de la primaire, avec un corps électoral fortement réduit par rapport à celui de 2016, mais l’effet est là ».

Constant depuis le début dans les enquêtes d’opinion, Emmanuel Macron affiche de 25% d’intentions de vote au compteur. « Il est toujours en pôle, installé sur un socle solide. L’émergence de Valérie Pécresse le touche peu », souligne Frédéric Dabi.

Pour le moment, le chef de l’État perd un peu de terrain chez les retraités, là où Valérie Pécresse est en forte expansion. D’ailleurs, de tous les candidats à la primaire LR, elle était celle qui inquiétait le plus dans l’entourage du chef de l’État par sa capacité à s’imposer comme la candidate de la droite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

Le match de cette élection se joue à droite

Si d’un côté, le sondage indique que le rassemblement à la droite a démarré, la route est encore longue et périlleuse. Il reste surtout une tâche d’équilibriste complexe à remplir pour réussir à conserver tous les militants qui ont fait sa victoire sans faire fuir les partisans d’Éric Ciotti. Or c’est vers ces derniers que Marine Le Pen comme Eric Zemmour en difficulté depuis la désignation de Valérie Pécresse comptent se tourner.

Malgré sa résistance aux assauts du polémiste, la présidente du Rassemblement National enregistre un recul de 2,5 points à 17% au premier tour. Sa qualification n’est désormais plus assurée. Face à une Valérie Pécresse qui apparaît en dynamique, Marine Le Pen est sur la pente déclive. Et même si elle réussissait à se qualifier, elle serait largement battue au second tour avec 44% face à Emmanuel Macron (56%).

De son côté, Eric Zemmour apparaît toujours stagnant, même si seulement un quart des personnes interrogées dans l’enquête l’ont été après le meeting de Villepinte. Le candidat de Reconquête recule de deux points à 13% et n’apparaît plus en position de se qualifier pour le second tour. « La poussée de Valérie Pécresse s’opère aux dépens de Marine Le Pen, d’Eric Zemmour, mais aussi de Nicolas Dupont-Aignan, observe Frédéric Dabi. Dans cette élection, le match se joue à droite ».

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » politique » Présidentielle de 2022 : il faut compter avec Valérie Pécresse !