Valérie Pécresse : La dette personnelle dont elle fait l’objet est colossale

Drôle de retournement de situation après des résultats électoraux ne franchissant pas la barre des 5% pour les « Républicains ». Une dette colossale à régler pour Valérie Pécresse

Valérie Pécresse se retrouve ainsi avec une dette colossale de 5,1 millions d’Euros sur le dos. Une épée de Damoclès que le Parti serait prêt à résoudre en quête de fraternité et soutien de sa candidate qui a réintroduit le parti pour sa campagne.

 Comprendre la dette personnelle colossale de Valérie Pécresse la présidente du Conseil régionale IDF

 La France des partis traditionnels ou du clivage gauche-droite, c’est terminé ! Du moins c’est ce qu’il faut en penser. Benoît Hamon et François Fillon étaient déjà passés à la casserole en 2017. Chez les Républicains, c’est Valérie Pécresse qui en paie les pots cassés en titre. Ayant contracté personnellement des prêts en son nom à hauteur de la somme dont elle est débitrice, elle ne peut prétendre à se faire rembourser uniquement 800 000 euros sut le total de la dette des frais de campagne.

En effet, les candidats aux élections présidentielles ne dépassant pas le quota des 5% tombent sous cette règle. Malgré des efforts et un message d’amour à tous les Français sans distinction, Valérie a échoué à 0,2 point des 5 millions. Une situation qui fait mal au portefeuille surtout quand on a toujours grandi avec une cuillère en or dans la bouche.

Sans vouloir prendre parti, il est important de souligner cette phrase car la France d’en bas, celle du smic est une fois de plus horrifié par les propos de la candidate qui pour elle semble naturelle. En effet, la France qui se bat pour payer son plein de carburant ou remplir le frigo n’apprécient guère les propos. D’ailleurs les votes en faveur des candidats du second tour montrent que le parti des Républicains est peut-être mort en politique.

En effet, depuis 2017, on constate que le ralliement au parti « la République en marche » a été tonitruant. Les huées dont Nicolas Sarkozy a fait l’objet démontre aussi que le parti fort des années 2005 est prêt à disparaître.

Raillerie et soutien dont fait l’objet l’ex-candidate

Quand sa famille politique la soutient, le peuple se moque. La dette personnelle dont fait l’objet Valérie Pécresse est quasiment à la hauteur de son patrimoine. Se défendant qu’il appartienne à son mari en parti, les époux sont solidaires des dettes contractées. La famille « les Républicains » très bien placée dans les affaires et notamment dans le domaine de l’avocature et du droit des affaires devrait vite se concerter pour éradiquer progressivement la dette.

Positivement, si le parti se met au travail, celle-ci pourrait vite fondre. La solidarité que prétend exercé le parti dans une logique de lobbying est certaine. Valérie Pécresse dont la situation est stressante devrait prendre son mal en patience si le montant est atteint avant le 15 mai 2022. Cependant, le parti n’a lui aussi plus de fonds.

En attendant, les railleries ne font que déverser la Toile. Parmi celles que nous retiendrons, le troll de Jérôme Kerviel ; l’ex-trader de la Société Générale qui la rassure en lui rappelant que ce n’est rien lui l’a été à hauteur de 4 milliards. Également la parodie du film « les Visiteurs » parodiant la voie de Marie Anne Chazel lorsqu’elle reçoit des pièces lancées par Jean Reno pour se taire.

 Autres articles

 

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » People » Valérie Pécresse : La dette personnelle dont elle fait l’objet est colossale