Comment analyser et faire un décryptage de la candidature d’Eric Zemmour ?

Eric Zemmour est désormais candidat à la prochaine élection présidentielle en France. Après de nombreux mois d’attentes, l’ancien polémiste a décidé finalement de se lancer dans la course.

Eric Zemmour est désormais candidat à la prochaine élection présidentielle en France. Après de nombreux mois d’attentes, l’ancien polémiste a décidé finalement de se lancer dans la course. Cette annonce a été suivie d’un grand meeting tenu le dimanche 5 décembre à Villepinte. Cependant, les propositions de l’homme suscitent toujours des réactions. Voici quelques analyses qui révèlent la particularité de cette candidature.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Une déclaration de candidature sur les réseaux sociaux

Eric Zemmour n’est plus polémiste. Depuis le 30 novembre 2021, l’ancien éditorialiste de Figaro arbore la toge d’un candidat à l’élection présidentielle de 2022. Certes, nul n’avait pas de doute sur les ambitions de l’ancien journaliste. Ses intentions étaient clairement affichées depuis qu’il a commencé au début du mois de septembre une longue tournée dans le cadre de la promotion de son nouveau livre, La France n’a pas encore dit son dernier mot ».

Cependant, il n’a jamais accepté qu’on lui colle ce statut de candidat bien que ses tournées aient toujours pris l’allure d’un meeting politique. L’ancien polémiste est farouchement contre le politiquement correct, et lors de l’annonce de sa candidature. Il s’est une nouvelle fois démarqué de ce qui se faisait d’habitude.

Contrairement à la méthode classique qui consiste à déclarer sa candidature devant les caméras et au milieu des sympathisants, c’est sur les réseaux sociaux que l’ancien chroniqueur de CNews a déclaré sa candidature. Dans une vidéo enregistrée qui a duré une dizaine de minutes, il annonçait aux Françaises et Français qu’il est officiellement candidat au prochain scrutin présidentiel. Cette forme de déclaration de candidature est plutôt une innovation.

Un meeting sous tension

Le dimanche dernier, après l’officialisation de sa candidature sur les réseaux sociaux, l’ancien essayiste a effectué sa toute première sortie avec le statut d’un candidat. Initialement prévu à Zénith de Paris devant environ 6000 partisans, c’est finalement Villepinte qui a accueilli ce géant meeting qui a réuni 15 000 participants selon les organisateurs. De nombreuses incidences ont eu lieu lors de cette sortie politique. Même le candidat a été victime d’une agression physique.

Cependant, ces actes de violence n’ont pas empêché Eric Zemmour de faire passer son message et d’exposer son projet de société. Dans un discours qui a duré environ une heure, l’ancien polémiste a vanté ses propositions qu’il considère comme les meilleures pour la grandeur de la France. Il fait d’Emmanuel Macron sa cible principale. Pour lui, l’actuel chef de l’État fait partie de pires présidents de la République.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

« Reconquête », la nouvelle formation politique d’Éric Zemmour

Dans son aventure, Eric Zemmour se présentera sous la bannière de « Reconquête », son nouveau parti dévoilé lors de son meeting à Villepinte. Il fait ainsi comme Emmanuel Macron en 2017. Pour rappel, n’ayant le soutien d’aucun parti traditionnel, l’actuel président avait créé en 2016 « le mouvement en marche » qui aujourd’hui s’appelle « la République en marche ».

Toutefois, il reste encore du chemin pour l’ancien polémiste, le désormais candidat. Pour le moment, aucune personnalité politique de premier rang ne s’affiche encore à ses côtés. De même, il doit aller chercher les parrainages nécessaires afin de voir sa candidature accepter. Une mission qui n’est pas gagnée d’avance.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » politique » Comment analyser et faire un décryptage de la candidature d’Eric Zemmour ?