Le ministre Alain Griset démissionne pour une affaire de déclaration de patrimoine!

L’Élysée a annoncé ce mercredi la démission d’Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises. En fonction depuis juillet 2020, ce dernier est condamné à une peine de prison pour déclaration incomplète de son patrimoine.

L’Élysée a annoncé ce mercredi la démission d’Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises. En fonction depuis juillet 2020, ce dernier est condamné à une peine de prison pour déclaration incomplète de son patrimoine. L’Élysée a annoncé son remplacement par Jean-Baptiste Lemoyne.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Alain Griset (@griset_alain)

Une première démission dans le gouvernement Castex

Le ministre Alain Griset quitte officiellement sa fonction. Cette décision survient quelques heures après sa condamnation à six mois de prison avec sursis et à une peine d’inéligibilité de trois ans avec sursis pour la « déclaration incomplète ou mensongère » de sa situation patrimoniale.

Une situation assez inhabituelle parce qu’il est désormais le premier membre d’un gouvernement en exercice à subir une condamnation. C’est aussi une première sous l’ère Macron et Castex. Le Premier ministre a d’ailleurs salué l’honnêteté et le sens des responsabilités de son ancien collègue.

En réalité, Alain Griset est accusé d’avoir consciemment dissimulé à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ses avoirs. Selon les enquêtes, il dispose d’un plan épargne assez consistant et des participations directes dans plusieurs sociétés. Dans la foulée, l’Élysée a annoncé dans un communiqué son remplacement par Jean-Baptiste Lemoyne, un autre membre du gouvernement.

L’honnêteté d’Alain Griset défendu en vain

Au procès, le désormais ex-ministre a défendu tant bien que mal son honnêteté et sa probité sans succès. Alain Griset a en effet soutenu avoir reçu mandat de la Cnams pour rentabiliser la somme de 13 000 euros afin d’acheter un bien immobilier. Une tâche qu’il a d’ailleurs menée à bien. Pour se défendre, il a déclaré que « mon mandat, c’était de gérer cet argent en tant que président du Cnms ». « N’étant pas président, ce mandat s’arrêtait. Cet argent ne m’appartenait pas et il ne m’a jamais appartenu avant d’être ministre et encore moins après », a-t-il poursuivi. Le hic est qu’une personne morale ne devrait pas, selon la loi, déposer de l’argent sur le compte d’une personne physique.

Un paramètre qui aurait échappé au ministre qui affirme avoir mal été conseiller par ses avocats et comptables. Cependant, la HATVP avait en 2020 saisi la justice après avoir constaté l’omission de l’ancien ministre Griset. Une occasion pour lui de se laver de tout et de rendre les fonds à qui de droit. N’ayant pas agi ainsi, l’institution en a déduit que son omission avait un autre but. Celui d’« empêcher la révélation de faits susceptibles de recevoir la qualification pénale d’abus de confiance. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Alain Griset (@griset_alain)

Qui est Jean-Baptiste Lemoyne ?

Juste après sa démission, l’Élysée a procédé à un remplacement de ce dernier par un autre membre du gouvernement en la personne de Jean-Baptiste Lemoyne. Précédemment assigné au poste de ministre délégué chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie, ce dernier reprend le porteuille d’Alain Griset. En 2008, il occupait le poste de conseiller général avant de devenir sénateur à l’Yonn en 2014. Très proche des républicains, il a rejoint l’ancien premier ministre Édouard Philippe en juin 2017. Il occupait le poste de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Selon le plan de l’Élysée, il dirigerait les deux instances jusqu’à la nomination d’un remplaçant.

Afficher Masquer le sommaire
  • Alain Juppé, l'impossible héritage. Les dossiers noirs de Bordeaux
    Alain Juppé, l'impossible héritage. Les dossiers noirs de Bordeaux Il a été adjoint aux Finances à la Mairie de Paris, ministre du Budget puis des Affaires étrangères et Premier ministre de la France de 1995 à 1997. Il est considéré comme l'énarque le plus brillant de sa génération, l'une des rares têtes pensantes du RPR dont il fut secrétaire général puis président, et très certainement le fils préféré de Jacques Chirac. Ce fils que le président de la République n'a pas eu... Qu'est donc devenu Alain Juppé, élu en 1995 à la Mairie de Bordeaux, et s'y consacrant entièrement après la dissolution-catastrophe de 1997 ? C'est ce que nous allons raconter dans cette passionnante enquête qui retrace le règne du nouveau duc d'Aquitaine, intronisé par Chaban-Delmas, et qui aura tout de suite à affronter l'impossible héritage légué par celui qui fut le premier magistrat de la ville pendant plus de quarante ans... Des révélations sur le système de fonctionnement de la démocratie locale dans une grande ville de France, les affaires qui sont les affaires, les copains et les coquins, les connivences et les renvois d'ascenseur, le favoritisme et le fait du prince. L'urbanisme politique, de la réfection des quais de Bordeaux aux abattoirs, en passant par le Palais des Congrès et le Casino. Tout est raconté dans cette saga d'Alain Juppé, auquel certains prédisent un destin national, et d'autres un passage obligé par la case justice. Un document passionnant dont l'enjeu n'échappera à personne, et qui répond à une question essentielle : Juppé gère-t-il Bordeaux, ou se contente-t-il de l'incarner ?
  • Alain Juppé, l'impossible héritage. Les dossiers noirs de Bordeaux
    Alain Juppé, l'impossible héritage. Les dossiers noirs de Bordeaux Il a été adjoint aux Finances à la Mairie de Paris, ministre du Budget puis des Affaires étrangères et Premier ministre de la France de 1995 à 1997. Il est considéré comme l'énarque le plus brillant de sa génération, l'une des rares têtes pensantes du RPR dont il fut secrétaire général puis président, et très certainement le fils préféré de Jacques Chirac. Ce fils que le président de la République n'a pas eu... Qu'est donc devenu Alain Juppé, élu en 1995 à la Mairie de Bordeaux, et s'y consacrant entièrement après la dissolution-catastrophe de 1997 ? C'est ce que nous allons raconter dans cette passionnante enquête qui retrace le règne du nouveau duc d'Aquitaine, intronisé par Chaban-Delmas, et qui aura tout de suite à affronter l'impossible héritage légué par celui qui fut le premier magistrat de la ville pendant plus de quarante ans... Des révélations sur le système de fonctionnement de la démocratie locale dans une grande ville de France, les affaires qui sont les affaires, les copains et les coquins, les connivences et les renvois d'ascenseur, le favoritisme et le fait du prince. L'urbanisme politique, de la réfection des quais de Bordeaux aux abattoirs, en passant par le Palais des Congrès et le Casino. Tout est raconté dans cette saga d'Alain Juppé, auquel certains prédisent un destin national, et d'autres un passage obligé par la case justice. Un document passionnant dont l'enjeu n'échappera à personne, et qui répond à une question essentielle : Juppé gère-t-il Bordeaux, ou se contente-t-il de l'incarner ?
  • Bonjour, on vient pour l'affaire !
    Bonjour, on vient pour l'affaire ! Bonjour, on vient pour l'affaire ! 50 ans de faits divers Par Alain Hamon Les plus grandes affaires de ces 50 dernières années : - L'enlèvement à Troyes de Philippe Bertrand par Patrick Henri, - les morts violentes du prince De Broglie, - du ministre Fontanet et de Robert Boulin, - du baron Empain ou du numéro 2 du CNPF, - la vie et la mort de Jacques Mesrine, - les attentats des années 80 à Paris, - Emile Louis le tueur de l'Yonne, - la mort de Géraldine Giraud et Katia Lherbier tuées par Jean-Pierre Treiber, - la mort du petit Grégory dans la Vologne, - les viols et les crimes de Guy Georges, - l'affaire Caroline Dickinson, - le sanglant parcours de Michel Fourniret et de Monique Olivier, - la mort d'Ilan Halimi... - Etc. L'auteur : Depuis 1969, où il débute comme correspondant local de presse dans le département de l'Oise, Alain Hamon a couvert, comme grand reporter, les faits divers les plus retentissants pour la presse écrite et pour RTL, avant de créer l'agence de presse Credo, qu'il dirige encore aujourd'hui. Plus que le rappel de ces faits divers connus, ce récit nous entraîne dans les coulisses des reportages qui les ont révélés au public, le making-off " de ces enquêtes journalistiques. Les scoops et les ratages, les bons et les mauvais moments, les doutes et les certitudes... Et, pour ne pas perdre la main, des révélations sur certaines de ces affaires... 50 ans de faits divers, 50 ans d'une vie de reporter ! --- A propos de la collection ---------------------- Jacques Pradel, homme de radio et de télévision, observateur passionné et unanimement reconnu du monde judiciaire. Il est l'un des animateurs vedettes de RTL où il présente depuis 2010 l'émission " L'heure du crime ". Il raconte également chaque samedi, en prime-time sur TFX, les grands faits divers de l'émission " Chroniques criminelles ".
Plasma Review » politique » Le ministre Alain Griset démissionne pour une affaire de déclaration de patrimoine!