La bronchiolite chez le bébé : quels en sont les symptômes et les voies efficaces de traitement ?

Dès le bas âge, les nourrissons font face à plusieurs infections, dont la bronchiolite. En effet, c’est une pathologie virale qui affecte un grand nombre de bébés chaque année. Quels sont les signes de l’apparition de cette maladie respiratoire et comment la traiter ?

Dès le bas âge, les nourrissons font face à plusieurs infections, dont la bronchiolite. En effet, c’est une pathologie virale qui affecte un grand nombre de bébés chaque année. Quels sont les signes de l’apparition de cette maladie respiratoire et comment la traiter ?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dembatiguiya (@dembatiguiya)

Bronchiolite : une infection fortement contagieuse causée par un virus

La bronchiolite est une maladie virale hautement contagieuse qui affecte environ 30 % des bébés de moins de 2 ans chaque hiver et la moitié des bébés infectés n’ont pas encore 6 mois. Les garçons représentent environ 60 % des enfants infectés de bronchiolite. En effet, on est en présence d’une inflammation aiguë des bronchioles qui s’accentue généralement en détresse respiratoire.

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est la principale source d’infection de cette maladie. La bronchiolite est une pathologie hivernale typique, commençant à la mi-octobre et se terminant en février. Un pic est généralement observé en décembre.

Quels sont donc les symptômes apparents de la bronchiolite ?

La bronchiolite peut commencer par un rhume et s’aggraver rapidement avec des problèmes de respiration du bébé. Celui-ci boit à peine son lait. Il y a un commencement de toux sèche qui devient de plus en plus dense entraînant une congestion sévère et des difficultés respiratoires. La toux peut durer de 2 à 3 semaines. L’enfant se manifeste par une respiration sifflante, une fièvre modérée, de la fatigue, et même un épuisement.

Chez les enfants de moins d’un an qui possède un tout nouveau système immunitaire, ce virus peut pénétrer profondément dans les voies respiratoires, jusqu’aux petites bronches, provoquant une gêne respiratoire, à laquelle il faut faire attention.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est conseillé de consulter un médecin dès que possible. Plus tôt votre enfant sera consulté, plus il a de chances d’être soigné à domicile. Presque tous les bébés atteints de cette infection ne vont pas forcément à l’hôpital.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @nobynblx2

Quelles sont les méthodes de traitement de la bronchiolite ?

En termes de traitement, les corticoïdes et les bronchodilatateurs sont inutiles. Les antibiotiques également, ne servent à rien (sauf en cas d’infections répétées). Il faut abandonner les antitussifs et les anticoagulants bronchiques. La toux est un symptôme qui doit être pris au sérieux, surtout en cas de bronchiolite.

Depuis novembre 2019, la HAS (Haute Autorité de Santé) recommande de ne pas utiliser les techniques traditionnelles d’inhalothérapie, telles que les applaudissements ou les vibrations. La technique de l’augmentation du débit expiratoire n’est pas trop conseillée pour la prise en charge des enfants hospitalisés pour cause de bronchiolite aiguë.

Comme il n’a pas été prouvé son efficacité pour le traitement ambulatoire de la bronchiolite, il n’est pas recommandé. Cependant, la HAS et le CNPP insistent sur l’obligation de continuer les recherches et de les mener pour avoir une idée de l’impact de cette technologie, notamment l’impact sur l’hospitalisation.

Le traitement se base fondamentalement sur le lavage du nez et une surveillance étroite de l’enfant. Il s’agit d’une posture indolore qui consiste à faire couler du sérum dans les narines pour drainer les sécrétions nasales. Le but est d’améliorer la respiration du bébé et de l’apaiser. Dans la majorité des cas, 5 à 10 suffisent pour traiter la bronchiolite.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » Santé » La bronchiolite chez le bébé : quels en sont les symptômes et les voies efficaces de traitement ?