Michele Tecchia, un pionnier du growth hacking à Monaco

Né à Monaco le 13 juin 1980, Michele Tecchia obtient deux diplômes en Marketing et Management à l’IDRAC Business School (2004) et en Sciences politiques à l’IEP de Grenoble (2006). 

Après un début de carrière dans la communication d’entreprise et le business development entre 2008 et 2012, il lance en février 2012 sa propre structure de conseil en marketing grâce au soutien d’investisseurs privés à Monaco. 

Spécialisée dans le growth hacking, nouvelle méthode de marketing fondée sur une analyse approfondie des données d’étapes et de flux d’utilisateurs, cette entreprise lancée par Michele Tecchia est pionnière dans le secteur. Présentation d’un growth hacker monégasque à l’état d’esprit déterminé.

Michele Tecchia : “Notre rôle est d’être dans quête constante d’opportunité”

Le parcours de Michele Tecchia débute un peu par hasard, en l’an 2000, en école de commerce et se poursuit, à partir de 2004, à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble. Sans véritable idée d’un parcours professionnel prédéfini, Michele est toutefois intéressé par l’actualité et l’histoire et présente de bonnes aptitudes en français. L’orientation vers un parcours généraliste en commerce puis en sciences politiques semble donc être une voie pertinente pour lui. Il obtiendra deux diplômes de Master.

Nous sommes alors au tournant des années 2000, à une époque où internet commence à prendre une ampleur colossale dans la vie des individus. Ce n’est pas encore l’avènement des réseaux sociaux, ni de l’économie fondée sur le traitement et l’analyse massive de données, mais Michele Tecchia développe une intuition : s’il ne souhaite pas vraiment exercer dans la communication, il prend toutefois très vite conscience des opportunités marketing et commerciales immenses que représente internet.

Michele Tecchia débute ainsi sa carrière professionnelle en octobre 2008 en tant que Chargé de communication et d’évènements au sein du groupe Expleo, sous-traitant d’Airbus basé à Toulouse. Il fait ses armes dans cette entreprise et commence à s’intéresser au potentiel commercial que représente le contenu média d’une marque. À partir de juillet 2009, il rejoint le département marketing du groupe de télécommunications Orange à Paris comme Business Developper et y perfectionne son expertise dans la communication digitale et la stratégie de croissance d’entreprise.

Deux années plus tard, en janvier 2011, Michele tecchia réintègre le secteur aérien, dans le domaine des réservations de voyages, chez Ebookers en tant que Responsable des ventes média. Michele est chargé de la mise en place la stratégie commerciale de l’entreprise en France ainsi que du développement de nouveaux produits de communication. Il dit avoir réalisé à ce moment-là ses lacunes professionnelles en matière de techniques marketing, ce qui le conduira à découvrir le growth hacking.

 

Michele Tecchia, pionnier du growth hacking depuis 2012

Michele Tecchia aime raconter une anecdote le concernant: lorsqu’il n’était qu’un enfant à l’École primaire du Parc dans la Principauté, Michele était un écolier du genre espiègle. Un jour qu’il participait à un concours de secourisme organisé par la Croix-Rouge pour la simple et bonne raison que cela lui permettait de sécher les cours, Michele a voulu faire en sorte que ce concours devienne une opportunité pour mettre ses compétences en valeur. Lui et ses camarades ont remporté ce concours. Ceci deviendra une habitude les années suivantes, et aboutira à ce que Michele repense en profondeur la formation aux premiers secours et fonde le club des jeunes de la Croix-Rouge de Monaco qui se basera sur des techniques de communication novatrices. Digne d’un entrepreneur créateur d’opportunités en devenir.

C’est en 2012 qu’il découvre le growth hacking avec la Growth Hacking Academy de Londres, première école de growth hacking en Europe. Michele s’inscrit à la formation immersive de trois mois proposée par l’académie ce qui, selon ses dires, modifiera en profondeur sa manière d’aborder sa profession. Il y fait la rencontre des professionnels de tous horizons : analystes commerciaux, ingénieurs publicitaires, designeurs, etc. dont il tirera beaucoup d’expérience.

Car c’est cette hauteur de vue et cette multiplicité de compétences qui caractérise selon lui le growth hacker. L’entrepreneur de 42 ans définit son métier comme l’ensemble des techniques de marketing fondées sur l’analyse des étapes, des utilisateurs et des données d’entreprise de manière à créer des opportunités de croissance et à fidéliser les clients. Il s’agit ainsi, selon lui, d’être capable de dénicher des moyens évolutifs et reproductibles de développer des indicateurs, ce qui nécessite d’avoir un état d’esprit vif et être capable de comprendre les diverses situations dans leur globalité.

En janvier 2016, il fonde ainsi à Monaco sa propre structure homonyme – Michele Tecchia – grâce au soutien d’investisseurs privés de la Principauté. Il y développe de multiples composantes du développement, de la commercialisation et de la transformation de nouveaux produits. En parallèle, l’entrepreneur travaille en collaboration avec l’agence 1min30 sur des stratégies d’acquisition design. Monaco est, d’après lui, un excellent endroit pour cette profession car Le Rocher abrite de nombreuses entreprises innovantes, en particulier dans le traitement et l’analyse de données.

Le monégasque fait donc partie des premiers entrants dans la profession du growth hacking en Europe, lui qui ne se destinait pas à une carrière spécifique mais qui était prêt à explorer toutes les opportunités se présentant à lui. C’est peut-être au final cette ouverture d’esprit qui l’a construit en tant que pionnier du growth hacking qu’il est devenu. Michele dit, à cet égard, avoir beaucoup appris de son parcours universitaire dans les sciences politiques car celui-ci lui a offert une curiosité et une adaptabilité qui correspondent très bien au métier de growth hacker. Michele est donc l’exemple d’un entrepreneur moderne – curieux et ambitieux – qui a su tirer profit des opportunités qui se sont présentées à lui pour les mettre au profit de la croissance de ses clients

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » France » Michele Tecchia, un pionnier du growth hacking à Monaco