Quelle différence entre le permis de conduire Suisse et Français ?

La conduite sans permis de conduire est une infraction punie par la loi. Par conséquent, vous devez absolument en être titulaire pour circuler en sécurité. La bonne nouvelle est que vous pourrez passer votre examen de conduite, que vous soyez en France ou en Suisse.

Cependant, des différences essentielles se font remarquer, notamment dans la préparation et le déroulement de l’examen du permis de conduire. Vous vivez en France ou en Suisse ? Découvrez dans cet article les différences en le permis de conduire dans ces deux pays !

La préparation de l’examen au permis de conduire

Une différence majeure se fait remarquer au niveau de la préparation de l’examen entre la France et la Suisse. En effet, pour préparer l’examen suisse, vous avez le choix entre différentes solutions. La première est de vous présenter sans avoir passé du temps dans une auto-école. Bien que cette option semble surprenante, elle est monnaie courante en Suisse. Il suffit de vous présenter avec un titulaire d’un permis définitif et âgé d’au moins 23 ans.

Par exemple, vous pourrez vous présenter valablement à l’examen du permis de conduire en vous préparant avec un parent sans l’aide de moniteur. La législation suisse vous autorise à vous exercer avec le véhicule sans double commande de votre parent. Cependant, vous avez l’obligation de pourvoir le véhicule d’un « L blanc » sur le fond bleu fixé à l’arrière de ce dernier et celui-ci doit être très visible.

La seconde option est de vous inscrire dans une auto-école. De nombreux apprenants préfèrent recourir à cette option, car les auto-écoles en Suisse enregistrent le plus fort taux de réussite. Les cours y sont en effet mieux organisés. Il faut en général une préparation de 25 heures pour obtenir ce précieux sésame. Toutefois, avec 10 heures seulement et grâce à une bonne préparation d’un membre de la famille, vous pourrez passer brillamment votre permis.

À la différence de la Suisse, la France offre beaucoup plus d’options aux candidats à l’examen du permis de conduire. Cependant, celles-ci paraissent bien plus complexes. Vous avez exactement 5 possibilités :

  • l’apprentissage anticipé ;
  • la conduite encadrée ;
  • la conduite supervisée ;
  • l’apprentissage en auto-école ;
  • l’apprentissage en candidat libre.

L’apprentissage anticipé de la conduite est accessible à partir de 15 ans. Grâce à cette option, déjà à l’âge de 15 ans, un apprenant peut commencer à conduire avec un accompagnateur. Elle permet surtout un apprentissage progressif et dans les meilleures conduites afin de préparer le candidat à l’examen du permis de conduire. D’ailleurs, l’apprentissage anticipé de la conduite a le taux de réussite le plus élevé en France.

En ce qui concerne la conduite encadrée, elle concerne les jeunes de 14 à 18 ans. C’est une option peu connue, car de moins en moins de personnes y ont recours.

La conduite supervisée quant à elle peut être une solution à partir de l’âge de 18 ans. Elle est en effet une partie optionnelle de la formation et se fait aussi avec un accompagnateur. Vous pourrez y recourir après une formation de départ de 20 heures ou après un premier échec à l’épreuve pratique.

Tout comme en Suisse, l’apprentissage en auto-école est le plus commun. Vous bénéficiez d’une formation d’au moins 20 heures assurée respectivement par un moniteur et un professionnel de la conduite. C’est aussi la solution la plus chère.

La France vous permet par ailleurs de passer l’examen du permis de conduire en tant que candidat libre. Vous n’avez donc pas besoin de mettre pied dans une auto-école. Cependant, la préparation à l’examen se fera avec un accompagnateur et dans un véhicule équipé de doubles commandes.

En savoir plus sur Ancre: les cours samaritain

Le déroulement de l’examen du permis de conduire

En Suisse, la durée de l’examen de conduite est d’une heure dont 45 minutes réservées à la conduite. À la pratique, vous pourrez utiliser le véhicule du moniteur ou le vôtre. Durant l’examen, vous aurez des passages obligés à faire comme la présentation de vos documents, le freinage d’urgence et un manœuvre.

L’examinateur pourra vous soumettre à des questions relatives à la connaissance générale selon les critères d’évaluation. Il faut remarquer que celles-ci sont sans erreur éliminatoire. Le résultat est connu aussitôt après que vous avez fini l’examen.

En France, les choses ne se passent pas exactement de la même façon. L’examen ne dure que 30 minutes avec 25 minutes consacrées à la conduite. En ce qui concerne le véhicule, il peut s’agir du véhicule de votre moniteur ou celui d’une autre auto-école. Par conséquent, vous n’êtes pas autorisé à passer l’examen avec votre voiture.

Quant aux passages obligés, ils concernent :

  • la présentation de vos documents ;
  • le test de vue avant le début de l’épreuve qui consiste à lire une plaque d’immatriculation à une certaine distance ;
  • les 2 manœuvres dont un arrêt de précision ;
  • les 2 questions de l’expert sur les vérifications intérieures et extérieures.

Sur ce point encore, la France rend les choses plus complexes que la Suisse.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » France » Quelle différence entre le permis de conduire Suisse et Français ?