Maladie d’Alzheimer : le dépistage est possible par une goutte de sang!

La maladie d’Alzheimer se révèle le plus souvent par les troubles de mémoire. Afin de freiner les conséquences de ce mal, il est important de le diagnostiquer tôt, une prouesse difficile à réaliser.

La maladie d’Alzheimer se révèle le plus souvent par les troubles de mémoire. Afin de freiner les conséquences de ce mal, il est important de le diagnostiquer tôt, une prouesse difficile à réaliser. Selon les études, les premiers symptômes de la maladie apparaissent bien après que le mal ait le temps de se développer. Il existe de nombreux moyens pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. Toutefois, le test sanguin est privilégié comme efficace par les chercheurs.

Comment diagnostiquer la maladie d’Alzheimer par un test sanguin ?

D’après les travaux publiés dans la revue EMBO Molecular Medecine par les chercheurs allemands, le sang est composé de trois molécules qui peuvent permettre de prévenir des troubles cognitifs.

Selon ces chercheurs du Centre allemand des maladies neurodégénératives de Göttingen, ces molécules ne sont que des microARN spécifiques. Leur présence dans le sang établit une connexion avec les troubles de connaissance. Grâce donc à ces biomarqueurs, un test sanguin peut permettre d’identifier tôt la maladie d’Alzheimer.

Un test, toujours pas encore connu du grand public

Selon André Fisher qui a conduit ces travaux de recherches, cette méthode de diagnostic n’est pas encore adoptée par le grand public. « A l’heure actuelle, le diagnostic d’Alzheimer arrive beaucoup trop tard pour même avoir une chance d’avoir un traitement efficace. Si la maladie est détectée tôt, les chances d’influencer positivement sur son évolution augmentent », a-t-il déclaré.

Pour André Fisher, le monde a besoin d’un test qui prévient très tôt cette maladie et il pense que le diagnostic par analyse des microARN est une révolution qui produira des effets positifs. « Nous avons besoin de test qui donne un avertissement précoce. Nous sommes convaincus que les résultats de notre étude actuelle ouvrent la voie à de tels tests », souligne-t-il.

Cette méthode a été particulièrement testée sur les souris et sur les humains. D’après les résultats, ceux qui possèdent un faible taux de ces biomarqueurs ont de faibles chances de développer cette maladie. En revanche, deux ans après le test sanguin, 90 % des personnes dont les microARN étaient à une forte proportion ont exposé ce dysfonctionnement.

Si l’efficacité de ce test est approuvée, par contre, sa complexité ne permet pas de le populariser. De même, il coûte assez cher. Pour cela, les chercheurs allemands se sont ainsi donné comme objectif de le rendre plus simple et facilement accessible à tous, et surtout à moindre coût. La formule trouvée est que le test soit similaire comme le SRAS-CoV-2 qui est un diagnostic particulièrement rapide. Sauf que dans le cas de la maladie d’Alzheimer, on devait se servir de votre goutte de sang.

Une nouvelle méthode de diagnostic pour suivre le développement de la maladie d’Alzheimer

D’après les recherches préliminaires, ce test consiste à mesurer le taux de présence de deux molécules qui se localisent dans le plasma. Il s’agit de P-tau181 et de NfL. La maladie d’Alzheimer évolue donc en fonction de la quantité de cette molécule dans votre plasma. Un échantillon de 557 personnes dont l’âge est compris entre 60 et 70 ans ont fait l’objet d’un essai. Le résultat s’est donc révélé efficace à 88 %.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » Santé » Maladie d’Alzheimer : le dépistage est possible par une goutte de sang!