Anne Hidalgo affirme qu’elle ne se ralliera pas à Jadot pour la présidentielle de 2022 !

La candidate socialiste a été invitée sur franceinfo ce lundi 25 octobre 2021 sur l’émission les Matins présidentiels. L’occasion pour Anne Hidalgo de développer son programme de société et aussi de répondre à Sandrine Rousseau qui sollicite son désistement au profit de l’écologiste Yannick Jadot.

La candidate socialiste a été invitée sur franceinfo ce lundi 25 octobre 2021 sur l’émission les Matins présidentiels. L’occasion pour Anne Hidalgo de développer son programme de société et aussi de répondre à Sandrine Rousseau qui sollicite son désistement au profit de l’écologiste Yannick Jadot.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Anne Hidalgo (@annehidalgo)

Anne Hidalgo dit non à Sandrine Rousseau

La candidate socialiste n’adhère pas à cet appel du pied fait par Sandrine Rousseau. Pour rappel, le dimanche 24 octobre sur franceinfo, la présidente du comité politique de la campagne de Yannick Jadot a demandé à la candidate socialiste de s’aligner derrière le candidat écologiste.

« Viens Anne, collaborer avec nous, viens coopérer avec nous, viens prendre ta place dans cette aventure écologique et sociale », propose-t-elle. L’ancienne candidate à la primaire écologiste précise « ce n’est pas une question de se retirer, ce n’est pas une question de domination, ce n’est pas une question d’humiliation d’une force politique vis-à-vis d’une autre. C’est une question de coopération et de travailler ensemble. »

La candidate socialiste refuse toute idée de désistement. « Merci Sandrine, mais je ne le ferai pas dans ces conditions », a-t-elle répondu. Elle ne nie pas son admiration pour l’ancienne porte-parole d’EELV pour son courage lors des primaires écologistes. Toutefois, elle estime qu’une autre figure féminine doit poursuivre la marche vers l’Élysée. « J’aime beaucoup Sandrine Rousseau et je sais que comme moi elle considère que les femmes n’ont pas simplement à passer les plats aux hommes », souligne-t-elle.

Pour la maire de Paris, on ne peut jamais se baser sur un sondage à six mois d’une élection pour justifier l’impopularité d’un candidat. Il n’est donc pas question pour elle de se rallier à un autre candidat. Elle loue d’ailleurs la réputation de son parti politique sur qui elle compte dans cette aventure. « Il y a effectivement en France une famille politique que j’incarne. Cette famille-là existe dans notre pays et elle continuera à exister et je vais porter ses couleurs avec fierté », déclare-t-elle.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Anne Hidalgo (@annehidalgo)

Un programme de société bien fourni

Dans cette émission de franceinfo, Anne Hidalgo développe un programme qui touche presque tous les domaines. Sur la question liée au temps de travail, la candidate privilégie la voie de négociation. « Je prône de grandes négociations. Je lancerai dès que l’élection sera terminée une grande conférence sociale, une grande négociation sociale entre les partenaires sociaux », a-t-elle expliqué. Elle ne plaide pas pour une réduction de temps de travail.

Concernant l’ISF climatique et réacteurs nucléaires, elle se montre très critique sur la politique d’Emmanuel Macron. La maire de Paris juge indécent la proposition du chef de l’État qui souhaite la conception des prototypes de petits réacteurs nucléaires SMR.

« On n’arrive même pas à installer des éoliennes sur certains terrains, et vous croyez qu’on va pouvoir installer des mini centrales électriques partout dans le pays ? De qui se moque-t-on, là ? », s’interroge Anne Hidalgo. Elle souhaite transformer l’impôt sur la fortune ISF climatique en un fonds d’accompagnement pour la transition écologique.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » politique » Anne Hidalgo affirme qu’elle ne se ralliera pas à Jadot pour la présidentielle de 2022 !