Indexia : au cœur de la French Tech pour faire rayonner la France à l’international

« La France a vocation à faire partie des nations qui écrivent le XXIe siècle. Nous étions une nation startup, nous allons devenir une nation de grandes entreprises technologiques ».

 Les propos tenus en 2021 par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance de la France témoignent du dynamisme français et de sa capacité à innover.

Car oui, cocorico : la France compte parmi les start-up nations ! Une caractéristique qui lui permet, selon le groupe Indexia, de faire rayonner son savoir-faire et sa R&D à l’international.

Indexia group, membre de la startup nation

L’édition 2022 du Consumer Electronics Show (le célèbre salon de la Tech de Las Vegas) a mis en lumière l’excellence des jeunes pousses tricolores. Pas moins de 130 startups françaises étaient en effet présentes, le second contingent le plus important derrière les Etats-Unis.

La France fait aujourd’hui figure d’incontournable dans le domaine des technologies. Elle est d’ailleurs le 1er pays en Europe pour le nombre d‘entreprises à forte croissance dans ce secteur ! Lors de sa première élection, le président Emmanuel Macron déclarait vouloir faire de la France « un pays de licornes, le pays des géants de demain ». Ces licornes, des start-ups valorisées à plus d’un milliard de dollars, étaient 5 en 2018. Aujourd’hui, l’hexagone en compte 23. Et l’engouement est bel et bien en marche : les investisseurs ont injecté en 2021 près de 10 milliards d’euros, soit 4 fois plus qu’en 2017.

Les filières technologiques et numériques tricolores connaissent un véritable essor, un levier de performance qui contribue largement à l’économie française et renforce son attractivité. En outre, il faut souligner que s’implanter en France repose sur un processus moins coûteux et plus rapide que dans d’autres pays. Il faut ainsi en moyenne 3,5 jours pour créer une entreprise en France (contre 4,5 au Royaume-Uni et même 10,5 en Allemagne) avec des procédures dont le coût représente 0,7 % du revenu par habitant en France (contre 1,1 % aux États-Unis et 1,9 % en Allemagne).

Cette démarche permet de plus de favoriser l’emploi local comme le démontre la politique d’Indexia Group qui a choisi de s’implanter en France (avec des locaux à Romans-sur-Isère, Roanne et Paris) et de recruter au niveau local comme l’explique son PDG, Sadri Fegaier : « Notre groupe, lui, a fait le choix du local et de l’humain. Je défends activement l’entrepreneuriat et l’économie Made in France qui ont beaucoup de potentiel car la France est aussi un vivier de talents. Nous avons privilégié la création d’emplois au niveau local, notamment des jeunes avec nos programmes de formation en alternance, nous avons fait le pari de conserver et redonner vie aux centres d’appel en région quand d’autres délocalisent, nous avons investi dans de nouveaux locaux et développons actuellement nos sites en région… Tout cela en conservant notre siège historique dans notre ville d’origine au cœur de la Drôme ».

L’Etat encourage l’écosystème des startups françaises

Pour positionner la France comme nation numérique et impulser une dynamique collective, le gouvernement a décidé de lancer une action publique en 2013 : French Tech. Cette initiative permet de fédérer l’ensemble des acteurs autour d’une culture startup et booster l’image de la France comme terre d’innovations dans le monde afin d’attirer les meilleurs talents mais aussi les investisseurs internationaux.

Cette mobilisation collective assoit la crédibilité de la France en matière d’innovation numérique, à l’image d’Indexia qui a fortement développé son activité. La société, qui proposait à l’origine des assurances affinitaires, a fait de sa capacité d’adaptation et d’innovation un marqueur de croissance.

Son expertise lui a permis de développer son activité en France et en Europe mais aussi de se diversifier : services de création de sites internet, réparation/reconditionnement/recyclage d’appareils multimédias, le « Pass’Location » pour louer à la demande des appareils tech et de mobilité urbaine (voiture, trottinettes électriques, GoPro, consoles, drones…)…

C’est un service à 360° qui est aujourd’hui proposé par cet acteur engagé dans une économie circulaire et privilégiant le circuit-court.

Les objectifs de la French Tech :        

  • Fédérer la globalité des acteurs d’un territoire afin de permettre aux startups d’avoir accès à des ressources à proximité : accélérateur, financements publics, business angels,  recrutement, etc. ;   
  • Accélérer grâce à des outils de croissance comme le PASS French Tech (pour les entreprises en hyper-croissance) ou la Bourse French Tech (financement d’amorçage par Bpifrance pour lancer sa startup) ;     
  • Rayonner pour donner l’occasion aux startups de s’exporter à l’international en accédant au réseau de French Tech Hubs, à de grands événements tech internationaux ainsi qu’à des outils dédiés (French Tech Visa, French Tech Ticket).

Indexia rejoint le programme French Tech Next 40/120

Pour aller plus loin, le French Tech Next 40/120 a été mis en place afin d’accompagner et de soutenir les scale-up françaises à même de devenir des leaders technologiques au niveau mondial. L’enjeu est en effet de mettre en lumière dans un secteur hautement concurrentiel ces acteurs qui répondent par leurs innovations aux enjeux contemporains de la société, comme par exemple la mobilité ou encore la transition écologique.

Des enjeux qui sont au cœur des préoccupations d’Indexia Group qui met tout en œuvre pour « simplifier la vie connectée des consommateurs » et favoriser le savoir-faire français. La société a volontairement décidé de s’implanter en France afin d’offrir un service de proximité à ses clients (grâce à ses 100 boutiques présentes sur le territoire ainsi que son atelier à Romans-sur-Isère) et répondre à leurs attentes. L’objectif est en effet de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeurs pour avoir une offre complète et ultra-qualitative.

La stratégie, les valeurs et l’impressionnante capacité d’Indexia à innover ont porté leurs fruits : le groupe enregistre une croissance de 328 % (et même 1 100 % sur 5 ans !) et arrive premier au top 25 des chiffres d’affaires au palmarès 2022 des champions français de la croissance, son chiffre d’affaires dépassant le milliard d’euro. Cette croissance ultra dynamique lui a ouvert les portes en 2022 du French Tech Next40/120. Une distinction qui n’est pas anodine puisque seulement 120 startups et scale-up françaises sont chaque année sélectionnées pour faire partie du programme !

Pour soutenir son développement croissant, Indexia a ainsi annoncé ses prévisions de recrutement, avec pour cette année 1 500 recrutements en France dont 200 en alternance, mais pas seulement. Cet expert du digital poursuit en effet son expansion à l’étranger, où des boutiques sont d’ores et déjà ouvertes en Belgique, en Espagne et au Portugal mais aussi avec une présence commerciale en Italie, en République Tchèque et en Suisse. Le groupe va toutefois poursuivre son évolution en respectant les valeurs qui lui sont chères en recrutant au niveau local. Il prévoit ainsi de recruter près de 500 collaborateurs en Espagne, 200 au Portugal et 150 en Belgique pour faire face à ses objectifs, à savoir l’ouverture de 100 nouveaux points de vente pour atteindre un parc de 200 à la fin de l’année et 500 d’ici 3 ans.

Le service de proximité est en effet un des points d’orgue du groupe Indexia, qui compte plus de 8 millions de clients. « Nous avons fait le pari de nous diversifier, d’orienter nos activités vers un service de proximité, avec l’ouverture de points de vente physiques, et vers l’économie circulaire en mettant le reconditionné à l’honneur » explique Sadri Fegaier. Face aux évolutions du secteur technologique, il est important d’être au plus près des consommateurs afin de les rassurer et de les conseiller en instaurant une relation de confiance. Les clients peuvent ainsi se rendre en boutique pour profiter de manière personnalisée de l’expertise des conseillers présents. C’est également l’occasion de tester les produits et de découvrir les modèles reconditionnés, un marché qui s’inscrit pour Indexia comme un nouveau paradigme de consommation : les smartphones reconditionnés ont en effet enregistré une croissance de 15 % en 2021, contre 4,5 % pour celle du marché du neuf.

Entre son réseau de distribution, tourné vers l’économie circulaire et son développement à l’international, Indexia affirme sa position d’acteur européen majeur dans la conception de services pour un multimédia durable. Le groupe prévoit cette année de réaliser un volume d’affaires de 1,26 milliard d’euros.

Pour en savoir plus :
https://www.indexia-group.com/fr-fr/
https://www.lsa-conso.fr/indexia-l-innovation-au-service-de-la-croissance,409876
https://www.leparisien.fr/economie/emploi/le-secteur-du-multimedia-vous-tente-bonne-nouvelle-indexia-recrute-28-04-2022-BTFVTAAQVBDJNAFULAUWS45QT4.php

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » France » Indexia : au cœur de la French Tech pour faire rayonner la France à l’international