Edouard d’Espalungue présente Responsible, une pépite de la Finance responsable

Découvrir un article de Edouard d’Espalungue. L'entreprise irlandaise Responsible lève plus de 6 millions de dollars de financement d'amorçage. Cela dans le but de mettre en place une plateforme de financement de re-commerce pour l'industrie de la mode pour que les détaillants puissent prolonger la durée de vie de leurs produits, explique l’analyste financier.

Edouard d’Espalungue : “Responsible tend vers une réduction des déchets environnementaux”

“Ce serait un euphémisme de penser que la fabrique mondiale de la mode représente l’un des plus grands contributeurs aux déchets environnementaux. Pour de multiples raisons, il est courant de trouver des tonnes de vêtements usagés mis en décharge, brûlés ou encore mis en tas, et qui n’attendent que d’être ramassés. D’après le WEF, en tout, plus de 85 % des textiles finissent en décharge tous les ans. À titre de comparaison, ce chiffre pourrait facilement remplir le port de Sydney tous les ans” explique Edouard d’Espalungue.

Fort heureusement, il existe des entrepreneurs qui cherchent à apporter toutes sortes d’alternatives à la manière dont nous fonctionnons avec notre milieu. Justement, l’un d’eux, implanté en Irlande, vient d’acquérir un investissement suffisant pour poursuivre sa mission. Développant une plateforme de financement intégrée pour l’univers de la mode, Responsible, a confirmé une importante levée de fonds de démarrage de 6,6 millions $.

Dirigée par Barclays Sustainable Impact Capital et Techstart Ventures, il est question du plus grand tour de capital d’amorçage jamais acquis dans le domaine du re-commerce. Le cycle de financement sera utilisé afin d’accroître la portée de la start-up à travers toute l’Europe et développer son réseau de partenariats de marque.

Edouard d’Espalungue : “Voici le véritable objectif de la start-up de Belfast”

Fondée en 2021, Responsible a mis en place Buy Back, une technologie pouvant être intégrée dans l’e-commerce et les magasins physiques d’une marque de mode. Elle renseigne les acheteurs de la valeur résiduelle du produit qu’ils sont sur le point d’acheter. Lorsqu’ils auront utilisé le produit, ils pourront le retourner à la même valeur dans le futur en échange d’un crédit. Selon Mark Dowds, co-fondateur et PDG de la start-up de Belfast, l’industrie de la mode conçoit chaque année des milliards de vêtements et seuls 5 à 7 % de ces articles ont une seconde vie. Le nouveau concept permet non seulement aux marques de devenir responsables de tous leurs produits, mais également de profiter d’un modèle commercial plus durable et circulaire sur le plan financier.

“L’entreprise, détaille Edouard d’esaplaungue, a déclaré que son plug-in était d’ores et déjà disponible dans l’écosystème du commerce électronique Shopify et qu’il prendra prochainement en charge d’autres plateformes. Différentes sources de données comme Glass’s Guide et Black Book ont révolutionné l’industrie automobile. Responsible prévoit de réaliser la même chose dans la mode.

Pour Andy Challis, co-responsable des principaux investissements de Barclays, l’innovation est capitale dans l’univers de la mode afin de minimiser les émissions mondiales de carbone. La start-up a développé un modèle révolutionnaire qui permet la circularité dans l’industrie de la mode, et ce, tout en s’associant directement avec les marques afin de prolonger la durée de vie des articles et d’avoir un effet sur la transformation à l’échelle du secteur. Par ailleurs, sa technologie fournit la capacité opérationnelle et l’infrastructure afin d’assurer que cela demeure un moyen peu tactile et transparent pour les marques.

 

« Responsible s’appuie sur un large réseau de partenaires” selon Edouard d’Espalungue

Le lancement de la start-up a été entamé avec de nombreux partenaires comme les marques pionnières du jean que sont Kuyichi et Kings of Indigo, de marques de design Ræburn et Côte et Ciel, ainsi que d’autres marques qui seront dévoilées dans les mois à venir… Kate Nicholl, lord-maire de Belfast, a librement exprimé son soutien à la décision de Responsible de localiser sa société innovante et durable et de préserver un tel investissement considérable dans la ville.

Cette ville ambitieuse et énergique recèle des dizaines de talents, combinés à un riche patrimoine textile.  C’est un réel renouveau de la mode que l’on voit ici pousser !

En tout cas, l’intérêt pour la tendance au re-commerce s’est considérablement développé. En effet, Etsy a aussi annoncé qu’elle allait obtenir la plateforme de revente de mode Depop pour 1,625 milliard de dollars.

 

Finance responsable : c’est quoi exactement ?

Face aux nouveaux enjeux sociétaux et climatiques auxquels le monde fait face actuellement, les investisseurs sont encore plus désireux de redonner du sens à leur placement. La finance responsable se relie aux investissements qui soumettent la performance économique à l’accomplissement conjoint d’objectifs environnementaux et sociétaux/sociaux fermement marqués. Le principal objectif est de soutenir les acteurs (associations, entreprises, organismes, fondations, pouvoirs publics) qui œuvrent pour le développement d’un univers plus durable et responsable. Ce champ recouvre plusieurs types d’actions, toutefois, les fonds relatifs à la finance responsable doivent respecter les différents critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans la manière de choisir les projets qu’ils soutiennent.

Quelques exemples de belles start-ups du domaine

“Aujourd’hui, déclare d’Espalungue, on découvre l’émergence d’une toute nouvelle génération d’entrepreneurs soucieux de leur impact sur l’environnement et la société”. Un tel mouvement n’est certainement pas un signal faible, mais plutôt une lame de fond. 66 % des start-ups à impacts référencées ont pu lever jusqu’à 4,4 milliards d’euros depuis leurs lancements, avec en moyenne des levées de fonds de 9 millions d’euros environ.

Certaines ont par ailleurs explosé les records pour se retrouver dans le club très sélectif des Licornes, sociétés non cotées dont la valorisation est au-dessus d’un milliard de dollars. C’est notamment le cas d’Ynsect, une entreprise spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes pour l’alimentation animale. Dans un tout autre domaine, on remarque également Vestiaire Collective qui est devenu le symbole du succès de la vente de vêtements d’occasion ou encore Ecovadis, une plateforme d’évaluation RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de référence dans l’Hexagone.

Edouard d’Espalungue est analyste financier – En savoir plus sur Viadeo & Soundcloud

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » People » Edouard d’Espalungue présente Responsible, une pépite de la Finance responsable