Comment votre alimentation peut-elle vous aider à limiter les crises d’asthme ?

L’asthme est une maladie respiratoire définie par les spasmes et un blocage des voies respiratoires. Une bonne alimentation constitue le premier médicament de l’homme.

L’asthme est une maladie respiratoire définie par les spasmes et un blocage des voies respiratoires. Une bonne alimentation constitue le premier médicament de l’homme. Plusieurs chercheurs ont également affirmé qu’un bon régime alimentaire améliore la qualité de vie d’une personne prédisposée à une maladie donnée. Quel est le bon comportement alimentaire que doit adopter un asthmatique ?

Régime alimentaire limitant les crises

D’après une étude réalisée, 300 millions de personnes souffrent de l’asthme dans le monde. Ce nombre est appelé à augmenter (100 millions de personnes) d’ici 2025 sur la base d’une estimation réalisée par la Global Initiative for Asthma. C’est une augmentation essentiellement liée à une mauvaise alimentation et un mode de vie malsain. En effet, nous avons pour habitude de consommer des aliments riches en glucides et en graisse, mais malheureusement pauvres en fibres. Ce sont des aliments qui aggravent les différents symptômes de cette maladie.

Cependant, un bon régime alimentaire permettant de prévenir et de limiter les crises doit prendre en compte d’abord des aliments riches en oméga-3 (la sardine, la truite et le saumon). L’oméga-3 est connu pour son rôle dans l’amélioration de la fonction pulmonaire des asthmatiques. Ensuite, des aliments riches en fibres, dont une alimentation essentiellement constituée de fruits et de légumes. Les fibres sont de deux types dont l’un insoluble facilitant le transit intestinal et l’autre soluble qui prévient l’inflammation des voies respiratoires. Enfin, limiter la consommation des aliments riches en acide gras saturé (produits laitiers et viande).

Comportement physique à adopter

En dehors d’une alimentation saine et équilibrée, vous devez avoir une routine physique vous mettant à l’abri de la prise de poids et de l’accumulation de toxine. Ainsi, vous devez rester actif, arrêtez de fumer, éviter de prendre du poids, éviter le stress et toute activité stressante de même que l’anxiété et la dépression. De plus, limitez l’infection respiratoire, maintenez vos draps et vêtements propres, maintenez également votre environnement propre et aéré.

L’asthme est une maladie respiratoire dangereuse si les précautions ne sont pas prises. Pour ce faire, dès qu’il est diagnostiqué, il faudra prendre immédiatement les précautions nécessaires. C’est-à-dire adopter un nouveau et bon régime alimentaire et être régulièrement en activité ou du moins avoir une routine par trop figée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Zachi Maoré (@zachimaore)

Asthme : quels sont les facteurs déclenchants et symptômes

Le trouble respiratoire engendré par l’asthme est causé par le rétrécissement des bronches, ce qui réduit le passage de l’air et par conséquent engendre une difficulté respiratoire. Les facteurs qui déclenchent cette maladie varient d’un patient à un autre :

  • une activité physique intense ou les produits qui irritent les voies respiratoires (peintures, colles, produits ménagers, etc.) ;
  • des médicaments (aspirine, anti-inflammatoire non stéroïdien) ;
  • les allergènes (poils d’animaux, acariens, moisissures, pollens) ;
  • des substances polluantes et virus respiratoires ;
  • l’anxiété, le tabac et le stress.

Les symptômes de l’asthme sont nombreux et particuliers. En voici quelques-uns : une respiration sifflante, des occurrences de toux sèches, une complication respiratoire et une sensation d’asphyxie ou d’oppression au niveau de la poitrine. Pour les cas d’asthme acéré, les signes sont plus intenses comme une respiration rapide et courte, la dilatation des narines, la perte de conscience, des difficultés à parler, etc.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » Santé » Comment votre alimentation peut-elle vous aider à limiter les crises d’asthme ?