Covid-19, quelles sont les nouvelles mesures contre la progression de l’épidémie !

Malgré de nombreuses mesures qui ont été prises par le gouvernement afin de freiner la progression de la covid-19, la France est bien touchée par la cinquième vague dont font face plusieurs autres pays dans le monde.

Malgré de nombreuses mesures qui ont été prises par le gouvernement afin de freiner la progression de la covid-19, la France est bien touchée par la cinquième vague dont font face plusieurs autres pays dans le monde. Il s’avère donc important de prendre de nouvelles mesures afin de maitriser l’évolution de cette épidémie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by World Health Organization (@who)

Renforcement du contrôle des frontières et le retour du port de masque obligatoire

Les chiffres ne font que progresser dans le rang des personnes atteintes par la covid-19. D’après les données livrées par le ministère de la santé publique à la date de 18 novembre 2021, la France recense depuis le début de cette épidémie, 7 351 324 cas confirmés. Pour seulement le compte de la journée du 18 novembre, on dénombre 20 366 cas confirmés. 118 374 décès sont enregistrés dans le cadre de cette maladie. Depuis sept jours, 3 003 personnes atteintes de ce virus sont hospitalisées. Des chiffres qui sont sans doute inquiétants.

Pour donc contrer cette cinquième vague, le gouvernement ne juge pas nécessaire de décréter un nouveau confinement. Cependant, certaines mesures de restrictions seront imposées à nouveau. Le contrôle des frontières sera plus renforcé. Nul ne pourra plus entrer sur le sol français sans la présentation d’un pass sanitaire. De même, le port du masque redevient obligatoire dans tous les établissements primaires de la France.

De plus, à compter du 15 décembre, les personnes âgées de plus de 65 ans devraient justifier d’un rappel afin de prolonger la validité de leur pass sanitaire. Par ailleurs, à la demande du gouvernement, le Conseil constitutionnel autorise le recours au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by World Health Organization (@who)

La vaccination est accessible à tous les adultes ainsi qu’aux personnes âgées de 12 à 17 ans

La France est l’un des pays qui présentent un taux de vaccination élevé. À la date du 13 novembre 2021, 50 432 040 de personnes ont tout au moins reçu une dose de vaccin, soit 74,8 % de la population française. Le gouvernement informe désormais que les vaccins Pfizer ou Moderna sont accessibles à toutes les personnes, y compris ceux dont les âges sont compris entre 12 et 17 ans.

Afin d’éviter l’aggravation des cas, le gouvernement demande à toutes les personnes âgées de 65 ans au moins et tous ceux qui présentent des comorbidités d’aménager leur temps d’occupation pour recevoir une injection de rappel la covid-19. Cela pourrait être la deuxième ou la troisième dose selon les cas. Afin de permettre à tous les concernés d’être en règle, le Premier ministre Jean Castex donne jusqu’à 15 décembre 2021.

À partir du 1er décembre, ce sera le tour des personnes âgées de 50 à 64 ans de recevoir le rappel de la vaccination. La Haute Autorité de la Santé informe que les soignants ainsi que l’entourage des personnes immunodéprimées sont concernés également par la dose de rappel. Dans le cadre du dépistage, seuls les tests PCR prescrits par les médecins sont remboursés. Le coût d’un test PCR est de 44 euros pour tous ceux qui ne sont pas vaccinés, mais qui souhaitent se faire dépister.

Afficher Masquer le sommaire
Plasma Review » Santé » Covid-19, quelles sont les nouvelles mesures contre la progression de l’épidémie !